Presentation by Thomas Owen 
(Member of the Belgian Royal Academy of Language and French Literature / a.k.a. Stéphane Rey - Art critic for l'Echo (Financial Newspaper).   

Bernadette d'Haudrecy became an art dealer by love of art. Refined and sensitive, it is by intuition that she recognizes the works that suit her, that satisfy her quest, the moment of joy created by the meshing of things that surround her… always on the look out, her soul awaiting.  In 1986, she chose to be at the crossroads of art, to sail on its currents, celebrating the fruitful and enriching encounters, riding high on her emotions, always prepared to trigger them again… and again.  In the gallery, which she animates with her smile, her confident taste, her passion and optimism, Bernadette d'Haudrecy has succeeded in creating a place for reflection, encounters, dialogue and shared joys.  Between the artist and his creations, between her lovely walls and the sea facing her domain, an always welcoming space, there is no room for lies or imposture.  The collector, who by his own choice settles on a piece, and the departure of a work of art that she has chosen, also with her heart, amounts to a double sense of joy, a shared pleasure. This is how, with time, collections become precious and respected by all.

 

Présentation par Thomas Owen
(Membre de l'Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises de Belgique / alias Stéphane Rey, Critique d'Art à l'Echo). 

Bernadette d'Haudrecy est devenue galeriste par amour de l'art.  Elle est sensible et fine, et pressent d'instinct l'œuvre qui lui convient , qu'elle recherche, le moment de bonheur que crée la concordance des choses qui l'entourent, avec son âme qui les guette.  En 1986, elle a choisi d'être présente au carrefour de l'art, de prendre le vent, de hisser haut le pavillon de l'heureuse rencontre, de frémir de sa propre émotion, toujours prête à la mettre en alerte.  Dans la Galerie qu'elle anime de son sourire, de son goût très sûr, de sa passion et de son optimisme, Bernadette d'Haudrecy a réussi à créer un lieu de réflexion, de rencontre, de dialogue, de joies partagées.  Entre l'artiste et ses œuvres, entre ses beaux murs blancs et la mer qui s'ouvre face à son domaine, toujours accueillant, il n'y a pas de place pour l'imposture ou le mensonge.  Le collectionneur qui s'est décidé par son choix et le départ d'une œuvre qu'elle avait choisie, elle aussi avec son cœur, c'est la double allégresse d'une même satisfaction, une délectation partagée.  Ainsi naissent, au fil du temps, les collections qui deviennent précieuses et que chacun respecte.